« Le temps passe, passe, passe et beaucoup de choses ont changé, qui aurait pu s’imaginer qu’le temps s’rait si vite écoulé, on fait l’bilan, calmement, s’remémorant chaque instant, … »

6 mois … Déjà ! C’est fou comme cette expérience sera passée vite. 6 mois de stage pour apprendre et découvrir le quotidien d’une agence de voyage … Soyons honnêtes, plus que l’apprentissage universitaire, cela aura surtout été 6 mois de voyage à travers le Pérou et la Bolivie, 6 mois de paysages à couper le souffle, d’images inoubliables, de superbes rencontres, de découverte d’une culture au patrimoine inégalable, de partage …

En une demi-année j’aurai appris à connaitre l’Amérique Latine … mais pas seulement ! Accompagner les clients de l’agence sur nos circuits m’aura ouvert les portes d’une autre petite nation au centre de l’Europe. Ce pays d’origine du fameux Toblerone et de la vache Milka. Vous voyez de quoi je parle ?

Ha ces amateurs de chocolat au pays du cacao ! Un seul article ne suffirait pas pour revenir sur toutes les aventures de 2015, tous ces souvenirs, tous ces repas bien animés à partager un bon plat, une bonne bouteille de vin et à refaire le monde. Toujours est-il qu’après ces quelques 15 semaines de guidage j’en connais presque plus sur le Valais, Fribourg ou encore Neuchâtel que sur ma Bretagne natale ! ^^

Gout des bonnes choses, fierté régionale, simplicité, joie de vivre au quotidien, ouverture d’esprit, … cette année ce n’est finalement pas avec des « clients » que j’aurai voyagé mais avec des personnes partageant les mêmes valeurs, les mêmes préoccupations que moi.

Des kilomètres séparant nos régions respectives et pourtant le sentiment de me retrouver à chaque nouveau départ comme en famille … avec nos cousins suisses !

Et puisque l’on parle de famille, impossible pour moi d’écrire ce dernier papier sans évoquer celle qui m’a accueilli ici les bras ouverts. Jamais je ne remercierai assez toute l’équipe de Pasion Andina, des Pantastico et du Jardin Cusqueno.

Oubliez ici toute idée de relation professionnelle froide, de rapports hiérarchiques tendus, de stress au travail … Travailler au contact de Lionel, Victor, Kenny, Yudi, Sabina, Dina, Reyna, Naysha, Sheila, Sandra, Roxana, Isra, Ingrid, Carmen, Karen, Carla, Ede, Emilia, Maria, … c’est tout simplement comme avoir une affaire avec ses parents, ses frères et sœurs, ses cousins, ses potes, sa petite amie (certains comprendront), … Une sacrée équipe que bon nombre de ceux ayant voyagé avec nous cette année auront également eu l’occasion de connaitre.

Difficile de résumer tout ce que vous m’avez apporté en quelques mots et pourtant je crois qu’un seul suffit : MERCI !!

Merci Lionel et Bertrand de m’avoir fait confiance et de m’avoir offert la chance d’intégrer Pasion Andina pendant ces six mois.

Merci Lionel et Paloma (sans oublier Liam) de m’avoir si gentiment accueilli chez vous pendant toute la durée de ce stage et de m’avoir toujours donné des conseils pour vivre cette expérience au mieux, et de la façon la plus complète possible, à Cusco ou à travers le Pérou.

Merci à vous, « clients », pour la confiance que vous nous avez accordée dans l’organisation de vos voyages ainsi que pour tous les moments partagés à Cusco, au Pérou, en Bolivie, … Sans vous rien de cela n’aurait existé !

Enfin merci à toute l’équipe pour votre accueil, pour tous ces fous rires, pour votre bonne humeur au quotidien, pour tout ce que vous m’avez fait connaitre de votre patrimoine, de vos traditions, de votre culture, de votre région, … Et surtout, merci infiniment pour votre incroyable générosité qui selon moi est ce qui vous caractérise le plus !

Arrivé sans aucune espérance particulière, je repars le cœur gros, divisé à présent entre mes origines bretonnes et ma passion pour l’Amérique Latine.

A l’heure de m’envoler pour l’Equateur pour un dernier tour de piste avant de retrouver l’Europe, ce n’est pourtant pas les yeux plein de larmes que je m’en vais mais bien le regard tourné vers l’avenir.

Dickens affirmait : « El dolor de la separación no es nada comparado con la alegría de reunirse de nuevo » (la douleur de la séparation n’est rien comparée à la joie de se réunir à nouveau).

Ce ne sera donc pas un « Adios » mais bien un « Hasta luego Peru », nos vemos pronto …

About Author

client-photo-1
Alexandre Hadjimanolis

Comments

Laisser un commentaire