Tawantinsuyo : le retour aux origines

Cher amis lecteurs, depuis plusieurs mois maintenant nous vous partageons différents articles relatifs au patrimoine Inca, à son histoire et aux merveilles que cette civilisation nous laissa en héritage à travers le Pérou mais aussi en Equateur et en Bolivie.

Machu Picchu, Choquequirao, Moray, Sacsayhuaman, Pachacutec, Tawantinsuyo, autant de sites, de noms ou de mots ne vous étant normalement plus étrangers et que vous rattachez à présent au Pérou et aux Incas. Via nos différentes publications nous évoquions la fin de l’ère Inca, l’arrivée des conquistadors espagnols, la dernière révolte de Manco Inca, … mais avant cela ?

Avant le Machu Picchu ? Avant Pachacutec ? Avant le Tahuantinsuyo ? Qu’en est-il des origines de cette incroyable civilisation ?

Chronologie des différentes civilisations précolombiennes d’Amérique Latine

De nombreux récits historiques expliquent qu’au XVème siècle l’Amérique Latine est occupée par de nombreuses ethnies précolombiennes, toutes animées d’une soif de conquêtes. Parmi celles-ci : les Incas. Très bons guerriers, ceux-ci prirent au fil des années le dessus sur leurs voisins et accrurent petit à petit les frontières de leur empire jusqu’à former le célèbre Tahuantinsuyo.

Voilà pour les grandes lignes au niveau historique … « Au niveau historique » car si vous vous baladez dans les rues de Cuzco et que vous demandez aux locaux de vous en apprendre un peu plus quant aux origines de la civilisation Inca, les réponses peuvent être bien différentes !

L’histoire Inca étant en effet caractérisée par ses nombreuses légendes, armez-vous d’un grand cahier et de plusieurs stylos au moment de vous lancer à l’assaut des pavés cusqueniens car il vous sera difficile de garder en mémoire l’ensemble des versions qui vous seront présentées !

Manco Capac enfonçant son sceptre d’or dans la terre promise

L’année dernière nous vous avions conté l’histoire de Manco Capac et Mama Occlo, fils et fille du soleil, premiers Inca de l’histoire ayant émergé des eaux du lac Titicaca et s’étant rendu jusqu’à la région de Cuzco pour y fonder la capitale de l’empire Inca.

En voici à présent une seconde assez communément partagée :

« Douze lieux au nord de Cuzco, existe une montagne connue comme « Tampu Tocco ».  Au sommet de celle-ci on dit qu’il existe 4 fenêtres, 4 portails desquels seraient sortis 4 frères et 4 femmes, 4 couples constitués de Ayar Manco et Mama Occlo, Ayar Cachi et Mama Cora, Ayar Uchu et Mama Rahua et enfin Ayar Auca et Mama Huaco.

Représentation des 4 frères et 4 sœurs Incas

Voyant l’état des terres de la région et l’état de pauvreté dans lequel vivait la population locale, on dit que les 8 protagonistes décidèrent de chercher une zone plus fertile et prospère pour s’installer. Ils emmenèrent avec eux les membres de 10 « ayllus » (organisation Inca qui regroupait dix familles) et partir en direction du sud-est.

Au cours de leur périple, une première altercation eu lieu entre Ayar Cachi, un homme fort et vaillant, et le reste du groupe. Ses frères jugeant sa colère, sa puissance et son courage dangereux, ils établirent un plan pour mettre fin à ses jours. Ils lui ordonnèrent alors de retourner aux cavernes de Pacarina (lieu situé au cœur de la montagne Tampu Tocco) pour chercher de l’eau et des graines.

Arrivé sur place, Ayar Cachi entra dans la caverne de Capac Tocco (grotte principale de la montagne « Tampu Tocco »). C’est alors que le serviteur l’accompagnant l’enferma à l’intérieur de celle-ci en bouchant l’entrée à l’aide d’une énorme pierre. Ayar Cachi ne pu plus jamais en ressortir.

Ayar Cachi enfermé dans la caverde Capac Tocco

Les 3 frères accompagnés de leurs compagnes et suivis des « ayllus » continuèrent alors leur chemin jusqu’à atteindre le Cerro Huanacauri au sommet duquel ils découvrirent une immense statue de pierre. Empreints à la fois de respect et de peur vis-à-vis de cette idole de pierre, ils décidèrent de s’approcher de celui-ci et de le vénérer. Les traits de la statue étant si réels, sa prestance et le sentiment s’en dégageant si important que cela éveilla la curiosité d’Ayar Uchu, le plus jeune des frères. Et si ce n’était pas une statue ?

Ayar Uchu et l’idole de pierre

Poussé par l’insouciance de son jeune âge, l’ingénu décida de sauter sur le dos de la statue pour le vérifier. C’est alors qu’au contact de celle-ci il sentit son corps se pétrifier petit à petit ! Réalisant très vite que ses frères ne pourraient rien faire pour le sauver, il leur ordonna de continuer leur chemin et émis une dernière volonté : que soit célébré chaque année en sa mémoire le Huarachico, cérémonie d’initiation des jeunes garçons issus de la noblesse encore célébrée aujourd’hui sur le site du Sacsayhuaman.

Poursuivant le cours du voyage, la légende dit que le groupe perdit également Ayar Auca, lui aussi pétrifier et converti en statue de pierre dans la Pampa del sol… Restant comme le dernier des 4 frères, Ayar Manco accompagné de son épouse et des 3 femmes de ses frères arriva enfin dans une région où les terres semblaient bien meilleures. Muni d’un sceptre d’or il essaya de le planter dans la terre. C’est alors que celui-ci s’enfonça profondément jusqu’à complètement disparaitre !

Percevant cela comme un signe du ciel et plus particulièrement de son père le Dieu Soleil, Ayar Manco décida alors de s’installer sur ses terres promises et d’y fonder la capitale de l’empire Inca : Cusco, nombril du monde en quechua.

About Author

client-photo-1
Alexandre Hadjimanolis

Comments

Laisser un commentaire